Guide de style et de mode des années 80

tendance photo

Mais depuis quelque temps, la mode est devenue de plus en plus diversifiée. Grâce à l’industrialisation et à la segmentation croissante de l’offre, il n’y a plus un seul regard de référence, mais des tendances différentes dont il faut s’inspirer. Pour cette raison, il est plus logique de parler des styles et des tendances de cette décennie que de la mode des années 80.

Styles et tendances des années 80

Ayant marqué l’histoire des vestes et bretelles surdimensionnées, les années 80, dans l’imaginaire collectif, sont principalement associées au Power Dressing. Dans cette décennie, de plus en plus de femmes entrent dans le monde du travail : le vêtement qui suit celui des hommes devient alors une sorte d'”armure” pour affronter le monde des affaires “sur un pied d’égalité”. Cette tendance inclut les costumes sévères, les épaules surdimensionnées notoires, les blazers surdimensionnés dans les tissus pour hommes qui sont populaires tout au long de la décennie.

J’ai déjà mentionné l’engouement pour le conditionnement physique qui a pris de l’ampleur au cours de la dernière décennie. L’aérobic devient immensément populaire grâce aux vidéos de Jane Fonda (aujourd’hui considérée comme un culte) avec laquelle l’actrice rend cette discipline très populaire. Évidemment, l’entraînement nécessite des vêtements spéciaux : les corps en lycra, les jambières et les fuseaux deviennent populaires.

Les années 80 n’ont pas craint la combinaison de couleurs vives : le fuchsia et le violet, le turquoise et le bleu électrique, le vert acide et le jaune fluorescent sont parmi les nuances les plus populaires de la décennie et sont souvent combinés avec une logique que l’on pourrait appeler aujourd’hui le blocage des couleurs.
Après avoir transpiré dans la salle de gym pour modeler un physique sculptural, il est naturel d’avoir envie de montrer la forme parfaite. La mode répond avec le style Bodycon, qui comprend des vêtements extrêmement fastidieux. Mis en vogue par les Français Thierry Mugler et Azzedine Alaia, ce style sensuel et provocateur sera copié partout et deviendra l’une des marques de la décennie.

Si le vêtement de travail est formel et sévère, le vêtement de loisirs affirme dans les années 80 une mode très décontractée, qui ne dédaigne pas le vêtement purement sportif. Sweat-shirts, survêtements, vêtements techniques et baskets se mélangent joyeusement aux jeans, pulls et polos pour donner vie à un look qui nous semble aujourd’hui contestable, mais qui est en fait l’ancêtre de la mode de l’athlétisme.

Mais ce n’est pas seulement une mode informelle : certaines séries télévisées (Dallas et Dynasty au sommet) ont également rendu un style très glamour très populaire dans les années 80, composé de robes enveloppantes aux couleurs vives, de paillettes, de décolletés, de fentes, de straps et, en plus de tout cela, de bijoux profusion.

En réaction aux tendances hippies des années 70, dans les années 80, le style Preppy a été réévalué : le look typique des garçons américains de bonnes familles qui fréquentent les prestigieuses universités Ivy League. Les articles commandés sont des polos rayés, des pantalons kaki, des pulls de pêcheur et des imprimés vichy : un look rendu populaire par des marques telles que Ralph Lauren et J. Crew. Une amoureuse de ce style est aussi la nouvelle directrice Diana, qui l’adopte souvent lors d’occasions informelles.